Background Image
Previous Page  34 / 72 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 34 / 72 Next Page
Page Background

• Volume 33 Numéro 6

34

RVA-Camping Casey 2019

par Patrick Pique-Nuage

Quelques semaines depuis mon retour du RVA‐Camping

Casey 2019 et je suis encore en pensée dans ce lieu qui nous

fait vivre tant de moments agréables en nature à côté de nos

avions et pour certains sous la tente. Des moments qui nous

laissent parfois un sentiment de calme loin de l'urbanité, de

ses bruits et de son agitation, de sa pollution sonore et lu‐

mineuse. Quand on observe dans le silence de la nuit le ciel

étoilé avec comme seule source de lumière la lueur d'un feu

de camp qui pétille et nous réchauffe, que le ciel est d'une

clarté pure, que l'on entend le claquement sec de la queue

d'un castor frappant la surface de l'eau de la rivière à

quelques pas de nous, quand de plus on a la chance de voir

une aurore boréale, comme nous les avons admirées, 2 fois

depuis 2013, la magie de Casey nous étreint, nous envoûte

et nous appelle à revenir, je ne peux qu'acquiescer à cette in‐

vitation et je ne saurais y résister ...

Voilà comment je ressens Casey et voici comment j'ai vu

Casey 2019 en photos, suivez‐moi ....

Jeudi 29 août, belle météo au départ de Gatineau pour un vol

vers le RVA‐Camping Casey 2019, puis couverture nuageuse

que j'évite en la survolant jusqu'à Kanawata, ensuite un trou

et je repasse sous la couche nuageuse jusqu'à Casey.

Personne sur 126.7 s'annonçant pour Casey ni sur 123.2. Je

pose mes roues à 11 h 00 sur la looonngue et accueillante

piste de Casey, après 1 h 35 de vol, grâce à un bon vent de

dos. Personne aux alentours, je suis le premier arrivé. Une

heure plus tard arrivent, chacun dans son véhicule, Pierre

Nadon, Michel Chartier et Vincent Charron les artisans de le

bonne marche du RVA ainsi que Naor qui vient planter sa

tente pour repartir 1 h 00 plus tard avec son C 172 pour

Dorval. Il reviendra avec sa famille dimanche matin et cam‐

pera jusqu'à lundi. Puis arrive Berny de l’Île Perrot avec son

C 150. Nous serons 2 avions‐campeurs.

Vendredi le début de la journée commence sous une pluie

intermittente, des vents d'une 15 aine de kt, plafond bas et

quelques périodes ensoleillées durant la journée. En mati‐

née, Éric Fauteux de Lachute pose son Navajo entre deux

averses légères de pluie. Il vient livrer le matériel de camping

de Luc Thibault, de Lachute également, dont son mini

Hummel Bird 2 cylindres, 2 bougies a peu de payload et de

place pour sa tente! Luc arrivera le lendemain, samedi. La

météo n'était pas plus invitante que ça mais deux Mooneys

arrivent en début d'après‐midi en vol de formation depuis

Gatineau. Ce sont, Yves, avec qui j'ai participé en tant que

copi à la Caravane Mooney à Oshkosh en juillet 2019 et Mike,

un de ses 2 ailiers, arrivé la veille de New‐York, où il réside.

http://www.pilotes.quebec/forum/viewtop

... 16#p306316.

Nous pensions que nous ne verrions plus aucun avion à

cause de la météo, mais surprise, dix avions arriveront au

cours des dernières heures de la journée, dont deux ont posé

leurs roues juste quelques minutes avant l'heure légale de la

nuit. La journée se terminera avec le compte de 12 avions et

20 campeurs près du feu de camp pour un bon repas et une

belle soirée sous les étoiles, pratiquement pas de mous‐

tiques. La nuit il fera 10°C.

Samedi débute sous un couvert nuageux et venteux qui

s'éclaircit petit‐à‐petit pour laisser place à des périodes en‐

soleillées et permettre à 78 appareils de se joindre au groupe

arrivé la veille. La journée sera très occupée, 24 avions‐cam‐

peurs resteront pour planter leur tente et s'ajouter aux 12

de la veille. Manu Mongrain de « Aéro Atelier » a amerri avec

son C172 sur le lac Wet, pas loin de la 05, du côté Est et pas‐

sera la journée à la tente où ont été servis hot‐dogs et blé

d'inde à tous les pilotes et aux nombreux visiteurs, gracieu‐

seté de « Aéro Atelier » pour la 3e année. Pour la première

fois une belle initiative de la part de 2 résidentes de Casey

qui ont eu la bonne idée d'installer un kiosque à patates

frites sous leur chapiteau. Les frites étaient excellentes et ont

connu un gros succès, à tel point que toute leurs provisions

ont été vendues samedi et elles ne sont pas revenues le len‐

demain comme prévu. Il n’y a aucune épicerie ou commerce

à des kilomètres à la ronde. La Cie « Concept GraphiK » de

La Tuque qui vend des chandails, casquettes et autres sou‐

venirs de Casey a également écoulé tout son inventaire tôt

dans la journée. Un gros succès pour ces 2 kiosques.

Dans la soirée qui a été très humide une quarantaine de cam‐

peurs se sont réunis autour de 3 feux de camps pour se ré‐

chauffer et socialiser. La T° est descendue dans la nuit à 3°C,

brrr! Bobby Hamel et Sébastien Trottier nous ont divertis en

illuminant le ciel de Casey avec des feux d'artifice de grande

intensité sonore et lumineuse, un régal.

Au total 90 appareils se sont posés à Casey depuis jeudi.

Dimanche une belle journée qui verra 45 appareils se poser

et compléter le nouveau record de participation du RVA‐

Camping Casey 2019, soit:

135 appareils incluant:

39 avions‐campeurs

10 hydravions sur la rivière Ruban

7 amphibies posés sur roues (3 Lakes, 3 C185, 1 Kit Fox)

5 bimoteurs (4 Navajos, 1 PA 30)

5 Mooneys

4 hélicos

On souhaite au RVA‐Camping Casey bon succès pour 2020 et

longue vie.

Bienvenue au RVA-Camping Casey 2019