Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  75 / 80 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 75 / 80 Next Page
Page Background

JUIN 2019

Malgré l’attirance pour ces havres de paix, ces périmètres de

navigation sont exigeants et certains peuvent même être

sournois. Ils exigent donc de l’expérience et des connais-

sances de navigation.

L’appel du sud

En entreprenant notre traversée vers le sud, la vigilance de-

meure, car en plus de composer avec les vents, les courants

et les marées, le trafic maritime est omniprésent.

En traversant vers le sud, on se retrouve à Matane, une petite

marina qui offre refuge sur ce long parcours. En remontant

vers le sud-ouest, Rimouski, bien protégée des vents domi-

nants, s’affirme comme un port d’attache sécuritaire pouvant

accueillir plus de 100 embarcations à quai. À 15 milles ma-

rins en amont, un mouillage au parc du Bic s’impose. Son ha-

vre et ses îles composent un décor exceptionnel sur trame

de fond d’une impressionnante histoire maritime. En raison

de la fréquentation assidue de cette partie du fleuve entre

les années 1600 et 1900, les îles du Bic ont été le théâtre de

maints naufrages. Elles constituent un véritable cimetière de

navires, aussi important que l’île de Sable au large de la

Nouvelle-Écosse.

Une escale au parc du Bic exige de bien évaluer le vent, car se-

lon sa direction, le choix du mouillage est important afin de

bien se protéger. Un vent nord-est suggère la baie des Ha! Ha!,

tandis qu’un vent sud-ouest recommandera un mouillage à

l’anse à l’Orignal.

Au retour vers Québec, les marinas de Saint-Jean-Port-Joli,

Berthier-sur-Mer et Saint-Michel-de-Bellechasse proposent

aux visiteurs l’arrêt par excellence. Avant d’arriver à Québec,

le secteur de Saint-Laurent risque de proposer une naviga-

tion plus sportive puisque son relief côtier aura pour effet

d’augmenter l’effet du vent.

Avant de poursuivre votre route vers l’ouest, vous pouvez

faire halte à la marina du Port de Québec et vivre le cœur du

Vieux-Québec. La marina de Sillery offre aussi un environne-

ment de choix pour attacher ses amarres. La marina du Parc

Nautique Lévy propose un site où il fait bon se poser et une

vue exceptionnelle sur Québec. De là, vous pouvez aussi par-

tir en vélo et explorer le Parcours

des Anses.

Peu importe le secteur navigué, le

majestueux fleuve Saint-Laurent of-

fre un plan d’eau et un environne-

ment exceptionnels incitant à partir

à la découverte de nouveaux hori-

zons. Aussi, les régions touristiques

de Chaudière-Appalaches, du Bas-

Saint-Laurent et du Centre-du-

Québec vous invitent à poursuivre

votre expérience en explorant les

escales historiques, culturelles et

maritimes de ces régions qui com-

posent la Route des Navigateurs.

Bon vent!

Parc national du Bic

Anse à l’Orignal. Photo : Fralambert

La Marina de Sillery

Photo : E

́

ric Fortin

La marina du Parc Nautique Lévy